La planète voit rouge, consommons vert pour Noël 🎄

La planète voit rouge, consommons vert pour Noël 🎄

Qu’on se le dise : Noël n’est pas particulièrement LA période de l’année où la gestion des déchets et le soutien d’une économie davantage sociale, locale et solidaire est une priorité pour chacun d’entre nous. C’est même plutôt le contraire : devoir trouver des cadeaux pour nos proches, en dernière minute ou non, relever le défi de réunir tout le monde autour d’un bon repas qui convienne à tous, tout en ayant dans le même temps assuré la déco d’une main de maître pour que le jour J soit parfait, tout cela relève déjà du véritable exploit !

Pour autant, nous sommes nombreux à ne pas ranger nos convictions écolos sous le sapin faute de mieux pour les fêtes. Pour beaucoup d’entre nous, de plus en plus nombreux, Noël peut rapidement devenir synonyme de torture : les papiers cadeaux à foison, la surconsommation, le plastique, les emballages, le choix du sapin… On aimerait pouvoir concilier les fêtes et nos idéaux, pour un Noël plus responsable !

Alors, tandis que certains n’hésitent pas à appeler au boycott de Noël, nous vous proposerons plutôt ici quelques alternatives que vous pouvez d’ores et déjà adopter pour réduire votre impact – et accessoirement, vos factures et votre stress – pendant la période des fêtes.

Comment faire pour réduire concrètement sa consommation en fin d’année ? Quelles sont les alternatives ? Nous vous donnerons quelques-unes de nos astuces.
Parce que nous pensons que Noël est avant tout une fête pour profiter de ses proches, et parce que les guirlandes de Noël de la planète clignotent en rouge, adoptons ces réflexes simples pour profiter sereinement des festivités !

 

I) Les cadeaux

Les cadeaux… certainement une des parties les plus délicates quand il s’agit de réduire sa consommation pendant les fêtes. Mais quand on sait qu’1 français sur 2 a déjà revendu un cadeau de Noël ou envisage de le faire, il y a de quoi réfléchir à deux fois avant de se lancer dans le grand jeu des devinettes.

Alors pourquoi ne pas opter cette année pour des cadeaux de seconde main ? Achetez d’occasion est un très bon moyen de réduire la surconsommation d’objets neufs, alors qu’il existe déjà tout un tas d’objets dont les propriétaires ne veulent plus et qui n’attendent que vous pour trouver une seconde vie ! Vous allez enfin pouvoir dénicher cette paire de baskets de marque à laquelle tient tant votre petite nièce, mais dont la marque ne correspond pas tout à fait à votre éthique. Quelques idées d’endroits où chiner vos prochains trésors :

  • Les sites de revente de vêtements et objets d’occasion, en véritable essor : Le Bon Coin, Vinted.fr (pour les vêtements), mytroc.fr ;
  • Dans certaines villes, des initiatives comme des « magasins gratuits » sont organisés : ce sont des lieux où vous pouvez venir déposer des objets en bon état dont vous ne vous servez plus, et récupérer ce dont vous avez besoin sur place : décoration, vêtements, jeux et jouets pour enfants, vaisselle, petit électroménager, livres, CD/DVD… Sur Lyon, Les Boîtes à partages organisent des magasins gratuits éphémères au cours du mois de décembre, mais ce genre d’événements commence à fleurir un peu partout sur le territoire français, comme ici à Grenoble, ou encore l’initiative « Le Magasin Gratuit » à Nantes.
  • Renseignez-vous sur les éventuels vides-dressings organisés proche de vous, les événements sont souvent publiés sur Facebook : comme ici à Lyon. Ou organisez-les vous-mêmes en réunissant vos proches !
  • Autre option, mais peu appréciée par ceux qui préfèrent les surprises : demander tout simplement ce dont vos proches ont besoin, pour être sûr de tomber dans le mille. Renseignez-vous également sur les marchés de Noël qui se tiennent près de chez vous, pour acheter directement auprès de petits artisans locaux. Et pour les idées de cadeaux, en voici quelques-unes :
  • Confectionnez vous-mêmes des cadeaux de Noël qui toucheront à coup sûr vos proches : savons DIY, cosmétiques ou même kit de produits ménagers fait maison, boutures de plantes que vous aurez réalisées… Les tutos sur Internet ne manque pas !
  • Autre cadeau toujours apprécié : un panier de nourriture, contenant des produits que vous aurez acheté dans votre épicerie bio (chocolats bio et équitable, bouteille de vin, thés et infusions de Noël, petites friandises…) ou que vous aurez vous-même cuisiné (petits sablés, confitures…), ou acheté auprès de producteurs locaux que vous connaissez. Le panier sera dévoré en un clin d’œil !
  • Des accessoires et ustensiles durables : pourquoi ne pas offrir par exemple un kit « zéro déchet » (avec lingettes réutilisables, brosse à dent, paille et gourde en inox, mouchoirs en tissu…) ? Allez jeter un œil sur les sites suivants : Lamazuna, Kufu, Mamie Colette, la boutique zéro déchet Hakuna Taka. Il est probable que des épiceries au vrac près de chez vous vendent aussi ce genre d’objets !
  • Enfin, l’option « cadeau immatériel » : un bon cadeau pour un massage, pour une séance de yoga, pour un cours (poterie, dessin, théâtre, nouveau sport, instrument de musique), des places de concert, un abonnement pour le site Internet préféré (au hasard, Netflix) ou pour un journal papier ou en ligne, ou même un don pour une association. Il vaut mieux accumuler les bons souvenirs que les bibelots, non ? 😊

Mais n’oublions pas surtout le maître mot pour être sûr de réduire sa consommation : toujours préférer la qualité à la quantité ! Noël étant avant tout une occasion de passer de bons moments avec ses proches, les cadeaux sont secondaires. L’option de ne pas faire de cadeaux est alors toujours envisageable !

II) Le papier cadeau

Pour le papier cadeau, nous avons une solution radicale : je conserve absolument tous les papiers cadeaux des années précédentes. Avec cette astuce, non seulement je n’ai jamais eu besoin d’en acheter, mais en plus mes papiers cadeaux sont toujours très variés car ils viennent de sources diverses ! Soyons honnêtes : dans notre société avec toujours plus d’emballages, il est difficile de manquer de contenants pour cacher vos précieux trésors à offrir à vos proches. Inutile donc de vous embêter à en acheter.

Un peu d’imagination suffit : papier journal, papier kraft recyclé d’un ancien usage, sachets en carton récupérés de vos anciens achats et redécorés (ou non) par vos soins… Une des techniques dont on entend parler de plus en plus s’appelle le furoshiki, ou « l’art d’emballer durablement ». Elle nous vient tout droit du Japon, et en plus d’être particulièrement esthétique, elle est très économique ! Vous pouvez vous en inspirer en récupérant par exemple des anciens foulards dont vous ne vous servez plus pour emballer vos objets.

III) Le sapin

Que serait Noël sans un beau sapin ? Mais entre sapin naturel et sapin artificiel, votre cœur balance… On vous comprend.

On se dit à première vue qu’un sapin naturel est sûrement plus écolo qu’un sapin en plastique… Pourtant, ce n’est pas forcément le cas. Selon son lieu de provenance, la méthode de transport utilisée, et ce qu’il aura fallu pour le faire pousser – pesticides, notamment – un sapin naturel peut se révéler davantage polluant pour l’environnement. Certes, les alternatives en plastique apparaissent peu reluisantes pour ceux qui recherchent plutôt l’authenticité, mais le sapin en plastique est réutilisable tous les ans, contrairement à son homologue naturel. Et en plus, pas d’épines qui se dispersent partout dans le salon ! Pour le sapin en plastique, vous pourrez d’ailleurs le trouver d’occasion (Le Bon Coin…).

Si vous êtes toujours adepte du naturel, il existe plusieurs alternatives écolos : tout d’abord l’Association Française du Sapin de Noël Naturel, qui s’assure que les arbres sont cultivés dans des conditions écologiques et que les forêts sont gérées durablement. Autre option envisageable : il est possible de louer un sapin de Noël, qui arrive directement chez vous en pot, et qui sera replanté après les fêtes ! C’est quand même moins triste qu’un vrai sapin qui finit sa vie dans votre salon, non ?

Enfin, last but not least, dernière alternative : le sapin DIY ! Il en existe de toutes sortes et votre imagination est la seule limite ! Si vous êtes en panne d’inspiration, on vous conseille de parcourir Internet, et notamment cet article de We Demain : sapin fait à partir de bouts de bois glanés au cours d’une promenade, en empilant des livres…

En espérant que ces petites astuces vous soient utiles, n’hésitez pas à les partager à vos proches et à nous donner vous aussi en commentaire vos propres astuces pour un Noël plus « écolo » !

Une réponse

  1. Jiji dit :

    Pour qu’un achat de sapin en plastique soit ecolo, il faut s’en servir pendant 20ans! Et que faire de cet amas de plastique et de métal à la fin de sa vie? Un vrai sapin sera toujours plus ecolo car il est en bois d’arbre ! 🙂 compostable, recyclable …. on peut même en louer et ils sont replantés pour l’année suivante.

Les commentaires sont fermés.