Lettre ouverte : notre transparence

Lettre ouverte : notre transparence

À l’attention du public, de notre communauté, de nos antennes,

de nos bénévoles, de nos donateurs et de nos amis

 

Chers tous et toutes,

 

Pendant cette période de confinement si particulière que nous vivons en ce moment, il nous a paru essentiel de vous tenir informé·e·s de la situation de l’association.

Comme vous le savez, I-buycott œuvre pour une consommation responsable et raisonnée, qui s’inscrit dans la lignée de la transition écologique et sociale reconnue aujourd’hui comme inévitable. Ce n’est plus un secret pour personne : le monde va mal, et il est de notre devoir de le faire changer. Dans ce contexte, I-buycott développe tous les moyens qui lui paraissent nécessaires pour fournir des outils d’action et de sensibilisation pour le grand public.

 

Nous mettons à disposition, entre autres, une plateforme de boycott qui permet de mener des campagnes ciblées de boycott collectif. Partout où nous le pouvons, nous tentons de recréer un dialogue qui avait été rompu entre les entreprises et les consommateurs. Nous créons des espaces de médiation (l’atelier Coethic), organisons des actions, et communiquons activement sur les agissements des multinationales. Notre travail a pour but de mettre en lumière les failles du système économique dominant, et nous appelons nos concitoyen·ne·s à l’action, en se réappropriant leur pouvoir d’achat.

Partout, nous poussons à la responsabilisation des acteurs économiques, qui doivent aujourd’hui plus que jamais prendre la mesure de leurs responsabilités sociales.

 

Voilà désormais quatre ans que l’association existe. Quatre ans que nous nous battons à vos côtés.

Le constat est le suivant : aujourd’hui, l’association rencontre un certain nombre de défis, dont nous souhaitons vous faire part en toute transparence.

 

 

Premièrement, d’un point de vue interne, la structure rencontre des difficultés organisationnelles, liées à la gouvernance de l’association. Ces problèmes ne sont pas propres à I-buycott : beaucoup de structures passent par cette étape, à un moment ou à un autre, en particulier dans le milieu associatif et militant où nous nous efforçons par tous les moyens de mettre en place des méthodes de prise de décision plus démocratiques et inclusives.

Deuxièmement, l’association éprouve des difficultés vis-à-vis de sa communication auprès du grand public : il est parfois difficile de savoir comment se positionner sur tel ou tel sujet, quels sont les sujets qui vous préoccupent, et quelles sont vos attentes en termes de discours. Certaines fois, par peur qu’on nous reproche de n’en faire pas assez, nous militons avec véhémence. D’autres fois, par peur qu’on nous reproche d’aller trop loin, nous nous limitons. Notre but est de nous faire les relais de la parole et des causes chères à notre communauté, et nous sommes parfois contraints de jongler entre des façons de penser divergentes.

 

Bien sûr, nous avons de nombreux points forts. L’association a une portée nationale indéniable, la plateforme s’agrandit de jour en jour et compte désormais plus de 210 000 consom’acteurs et boycottants. Elle est reconnue comme la première plateforme de boycott citoyen. Notre campagne de boycott la plus suivie et la plus populaire regroupe plus de 52 000 personnes.

Nous avons 8 victoires à notre compteur, une quarantaine de campagnes de boycott actives, et des projets de campagnes à venir. Grâce à notre programme d’accompagnement Coethic, nous avons aidé 5 entreprises militantes à aller plus loin dans leurs propres engagements. Nous avons une action de justice en cours contre Amazon, suivie par plus de 2000 citoyens, et inédite sur le plan juridique en France. Nous avons une saisine à venir contre Starbucks, déposée à Bercy.

Enfin, nous avons des témoignages sur l’impact qu’une campagne de boycott peut avoir  ̶  ou a eu  ̶  sur les prises de décision en entreprise. Et nous avons vos témoignages à vous, citoyen·ne·s, qui avez changé vos habitudes de consommation suite à nos actions.

Nous sommes une vraie force de frappe, et c’est grâce à vous qui nous soutenez au quotidien.

 

Aujourd’hui, les défis que rencontrent l’association nous donnent plus que jamais l’envie de les surmonter.

Pour cela, vous vous en doutez, nous allons avoir besoin de VOUS !

Que vous soyez un soutien, que vous soyez donateurs·trices, vidéastes, développeurs, ou que vous ayez simplement l’envie de travailler pour la transition, rejoignez-nous.

Nous avons besoin de toutes les forces possibles, qu’il s’agisse de nous apporter une aide financière, bénévole, ou « simplement » en parlant de nous autour de vous.

 

 

De son coté, l’association s’engage :

– à travailler sur la gouvernance partagée, pour inclure l’ensemble des acteurs de l’écosystème I-Buycott : nos bénévoles, nos volontaires, nos quelques salariés, nos antennes bien sûr, et vous aussi, nos donateurs et notre public.

à revoir son modèle de communication. Pour cela, nous allons faire appel à votre contribution active dans les mois à venir. Nous publierons un certain nombre de sondages sur les réseaux sociaux, visant à appeler la communauté à réagir. Nous solliciterons vos avis et retours, essentiels pour que nous puissions continuer à être vos porte-paroles.

 

Plus que jamais, I-buycott renouvelle ses engagements pour une société plus juste et plus écologique.

Le premier semestre 2020 sera décisif pour poursuivre la structuration de notre association, et accroître notre développement national. À l’international, nous aimerions semer quelques grainesnous l’avons déjà commencé. Le boycott ne concerne pas que les citoyens français, mais tous les citoyens du monde.

D’autres projets sont à venir (un tour de France…), dont nous vous parlerons prochainement, dès que le contexte sanitaire lié au Covid-19 le permettra.

 

Ensemble, construisons le contre-pouvoir citoyen dont nous rêvons ! D’ici là, prenez soin de vous et des autres.

 

Chaleureusement et solidairement,